L’Europe en devenir

Exposition/Événement dans le Centre Culturel Suisse (CCS), Paris, 11.11.2007 – 30.12.2007

Curateur: Marius Babias. Exposition: Renaud Auguste-Dormeuil, Anetta Mona Chisa & Lucia Tkacova, Marcelo Expósito, Laura Horelli, Pravdoliub Ivanov, Dan Perjovschi, Pavel Braila.

[brochure fr / en]  [curator's project]  [artist's proposal]  [img]

Marcelo Expósito fait partie du collectif editorial transform ainsi que du magazine multilingue sur internet transversal et de l’Universidad Nómada. Son travail interroge la globalisation et la perte de démocratie qui en résulte, explore les relations entre activité politique et pratique artistique, et incarne la résistance contre la restructuration néolibérale du monde. Dans l’espace principal de l’exposition, il dresse un parcours invoquant diverses experiences liées aux mouvements antiglobalisation. Des vidéos et des textes donnent un aperçu de la multitude, des actes de résistance et d’autonomie, et incitent les visiteurs à devenir eux-mêmes acteurs.

Le projet Entre sueños (Rêves éveillés) est composé d’une série de vidéos commencés en 2004. C’est un work-in-progress qui compile des interviews, des documentaires, des archives relatives aux mouvements sociaux contemporains liés à la “globalisation par la base”. Dans l’exposition, l’artiste a choisi de présenter au mur la reproduction de l’image d’une carte improvisée lors d’une assemblée européenne du réseau EuroMayDay qui a été organisée à Paris en 2005 par des Intermittents du Spectacle. Cette carte décrit le réseau des manifestations qui ont eu lieu en Europe dans différentes ville le 1er. Mai autour des questions de la précarité, et représente dans l’exposition, d’une part, le brouillon d’une Europe par la base, mais aussi le cri de detresse d’une Europe en état d’urgence.

L’installation comprend des vidéos First of May (the City-Factory) (2004), Radical Imagination (Carnivals of Resistance) (2004) et Tactical Frivolity + Rhythms of Resistance (réalisé avec Nuria Vila, 2007), et aussi une citation inspiré par Mikhail Bajtin et extraite du livre We are everywhere (edité par Notes from Nowhere, 2006).

  • Digg
  • Del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • Twitter
  • RSS
read comments